Solutions d'entreprises optimisées par Microsoft Cloud

Hitachi Solutions
17 Août 2017  •  Par Alexander Massenbach

Comment maximiser le succès d’un projet IT: commencer en ayant vos objectifs en tête

La mise en œuvre de logiciels crucial pour l'entreprise devrait toujours se concentrer sur la valeur ajoutée à l'entreprise. Identifiez et quantifiez clairement les résultats commerciaux attendus de votre implémentation et utilisez-les comme votre étoile polaire. En d'autres termes: commencez par la fin!

J’ai récemment participer à un déjeuner avec des CIO à Londres. Au cours des discussions, il y avait – ce que j’appellerais – un accord à contrecœur autour de la table que les implémentations informatiques commencent généralement avec un objectif commercial.

Comme l’a dit un CIO, «A un tiers du chemin du projet l’objectif a été perdu de vue et nous nous sommes concentrés uniquement sur la liste des exigences et sur la façon d’y arriver.» Avec les résultats commerciaux souhaités, tout sauf oubliés, les projets échouent invariablement.

En effet, le dernier rapport 2016 de Prosci a montré que 59,3% des projets informatiques n’atteignait pas leurs objectifs commerciaux. Une statistique terrifiante.

Mais pourquoi échouent-ils?

 

Le problème

Les chefs d’entreprise sont responsables envers leurs actionnaires et chaque décision à ce niveau est finalement motivée par la nécessité de générer des rendements améliorés. Ce que j’ai constaté au cours des dernières années est déroutant: les chefs d’entreprise parlent de l’importance de l’adoption, mais je trouve rarement, voire jamais, un projet consistant connectant les besoins de l’entreprise à la livraison du projet IT.

Un projet IT est identifié, une décision est prise et le projet de mise en œuvre est alors refourguer au service IT. L’adoption est alors supposée faire partie du projet.

En effectuant une enquête mineure sur quelques dizaines de projets au cours des derniers mois, j’ai constaté qu’aucun projet n’avait une définition de «l’adoption». Je pense que cela se produit parce qu’il est pris à la légère.

En terme de responsabilité, chaque chef de projet était sous pression pour rationaliser ses projets et utiliser efficacement ses ressources. une pratique prise à la légère est toujours éliminée. Ainsi, dans la plupart des cas, les ressources correspondantes dans les équipes du client sont supprimées par le service informatique sous une variété de prétexte liés à l’optimisation des coûts. En général, les entreprises ne se sont même pas impliquées et, même si elles l’ont fait, une équipe de changement dédiée a été mise en place en fonction indépendamment de tout ce que l’informatique a fait. En effet, en travaillant à ses propres objectifs. L’adoption et le changement sont alimentés par les personnes. La livraison informatique se concentre uniquement sur les systèmes. Ces deux domaines doivent s’unir pour réussir et non travailler indépendamment l’un de l’autre.

Etude de cas: une entreprise a créer son projet initial indépendamment du service IT avec une planification en cascade, tandis que la livraison du projet a été configurée strictement en mode agile. Le manque de synchronisation a entraîné un retard de 3 à 6 mois dans l’évolution de chaque itération!

 

Quelle est la solution ?

J’ai mis au point une solution simple, que j’ai déployée au cours des dernières années. Il fournit une structure KPI claire et simplement définie pour l’adoption.
Ma solution d’adoption KPI exige que les entreprises intègrent les éléments du système à partir de l’application logicielle, de la conformité aux processus métier, des audits de qualité des données et même des aspects comportementaux et des résultats commerciaux réels hors de vos systèmes en un seul et unique KPI propre et mesurable pour vos différents secteurs d’activité.

Ce KPI peut être séparé en composants pour le système, le processus, le comportement et les résultats commerciaux afin de permettre des améliorations efficaces et basées sur les données.

 

Le KPI d’adoption expliqué

Pour que votre personnel prenne des décisions en fonction de votre nouveau système, il faut apprendre à lui faire confiance. Et ils ne peuvent faire confiance que lorsqu’ils savent que les données sont fiables. Pour que les données soient fiables, il faut qu’elles soient constamment à jour dans le système. Mon approche offre un chemin clair pour y parvenir.

Pour que les employés s’améliorent continuellement, les dirigeants doivent les maintenir constamment motivés et donner de l’élan sur de longues périodes, afin de permettre la formation de nouvelles habitudes. L’adoption initiale n’est que le début du voyage. Il continue dans le processus et la qualité de ce que votre personnel fait avec le système et enfin sur la façon dont ils utilisent le système, les processus et les données pour diriger leur prise de décision. La rotation du personnel, la période de vacances et les mises à niveau du système mettent continuellement la pression sur votre adoption.

Avec un KPI approprié comme celui proposé, il devient facile d’identifier les causes de racine et de piloter les mesures d’atténuation de manière proactive (cliquez pour accéder au graphique). D’autre part, sans KPI, vous ne verriez même pas les déviances commencer. L’utilisation du système se poursuivra pendant longtemps, mais votre équipe va d’abord se plaindre de mauvaises données, les processus ne fonctionnent pas et vont finalement recréer leur fichiers Excel et autre documents pour utiliser le système uniquement de façon superficielle ou en abandonner les fonctions clés (cliquer pour accéder au graphique). Votre investissement part en fumée…

Comment mettre en œuvre notre méthodologie KPI ?

Vous devrez développer une «équipe d’intervention» pour mettre en œuvre, surveiller, intervenir (en fonction des données et de l’analyse des causes racines) et conduire l’adoption de votre entreprise. Ne comptez pas exclusivement sur les analystes commerciaux de votre équipe, mais sur votre personnel qui est en charge de vos opérations quotidiennement. Ne l’envisagez pas comme une formation simple, mais une transformation de votre façon de travailler et de fournir des résultats.

Basée sur des faits. Plus de flou.

Personnellement, je suis du même avis que Peter Drucker: “Ce que vous ne pouvez pas mesurer, vous ne pouvez pas l’améliorer.” Il faut faire au plus vite bien sûr … mais mieux vaut tard que jamais. Qui veut perdre des millions de livres d’investissement après tout? Si vous souhaitez réussir vos projets, commencez dès aujourd’hui!

Vous devrez également définir vos objectifs d’adoption conjointement avec l’entreprise, compte tenu des opérations quotidiennes. Faites cela non seulement pour la journée d’échange, mais aussi pour trois, six et douze mois plus tard, en passant des opérations simples du système, comme la connexion, aux mesures de la qualité des données, aux résultats commerciaux réels.

Pourquoi ? La mise en œuvre de logiciels crucial pour l’entreprise devrait toujours se concentrer sur la valeur ajoutée à l’entreprise. Identifiez et quantifiez clairement les résultats commerciaux attendus de votre implémentation et utilisez-les comme votre étoile polaire. 
En d’autres termes: commencez par la fin!

Contactez-moi, Alexander von Massenbach – avonmassenbach@hitachisolutions.com pour savoir comment mon équipe chez Hitachi Solutions peut vous aider à faire en sorte que vos objectifs commerciaux soient atteints lors de la mise en œuvre ou de la mise à niveau de vos applications.

Comment s’assurer que votre implémentation de logiciel est l’une des 40% qui réussit ?

Pour quelles raisons plus de 60% des implémentations de logiciels échouent? Est-ce que le rôle joué par les agents du changement dans le cycle de…

30 Août 2017
Par Ian Stanley

Augmenter l’efficacité des pompiers du comté d’Essex grâce à Microsoft Dynamics CRM

La société d'analyse GlobalData explique comment grâce à l'implémentation de Microsoft Dynamics CRM par Hitachi Solutions, les pompiers du comté d'Essex on vu la productivité…

30 Août 2017
Par Latoya Clarke-Nivore

Comment s’assurer que votre implémentation de logiciel est l’une des 40% qui réussit ?

Pour quelles raisons plus de 60% des implémentations de logiciels échouent? Est-ce que le rôle joué par les agents du changement dans le cycle de…